Une table ronde sur les coopérations emplois entre entreprises et SIAE

Le 3 décembre dernier, Les Petites Rivières animait une table ronde sur les coopérations entre entreprises dites « classiques » et structures de l’insertion par l’activité économique (SIAE) lors d’une rencontre régionale organisée par le GRAFIE et coordonnée par la Fédération des Acteurs de la Solidarite d’Ile-de-France (FAS IDF).   

Cette journée, qui s’inscrit dans le cadre de la mission « Passerelles Entreprises » du GRAFIE, avait pour but de faire le point sur l’inclusion durable en entreprise et sur les nouvelles pratiques en matière de coopérations entreprises – SIAE. Une table ronde était prévue le matin et des ateliers d’échanges l’après-midi. 

La table ronde  a réuni des acteurs de différents horizons, ce qui a permis de croiser les regards sur le sujet. Yann Ulliac, Directeur de l’observatoire des partenariats Entreprises – Associations au Rameau, a ainsi mis en évidence les conditions de réussite de ces partenariats, et notamment l’importance du territoire et des acteurs publics comme facilitateurs.  

 Un binôme constitué de Pauline Bondu, Responsable RH chez Franprix et Philippine Villotte, chargée de mission chez Emmaüs Défi, a illustré brillamment un partenariat unique et ambitieux entre les 2 organisations, qui a abouti à la remise en emploi de près de 30 salariés en parcours d’insertion grâce à un fort engagement de l’ensemble des équipes.  

Hélène Monjardet, Directrice du pôle Emploi et Diversité chez Les Entreprises pour La Cité (LEPC), a rappelé l’engagement de l’Etat sur ces questions, à travers notamment le dispositif « La France une Chance, Les Entreprises s’engagent » pour lequel LEPC est en charge d’animer les entreprises membres dans les Hauts-de-Seine et en Seine-et-Marne.  

Enfin, Emmanuelle Marchal, sociologue au CNRS, a rappelé les spécificités liées aux marchés dits « en tension », sur lesquels il est nécessaire de continuer d’innover, car les pratiques classiques de recrutement (CV, candidatures spontanées, etc.) ne s’appliquent pas. Différentes pistes ont été évoquées, visant notamment à renforcer la symétrisation et à impliquer davantage les personnes dans la définition des qualités demandées. 

La table ronde s’est achevée sur un message à destination des SIAE, les encourageant à continuer le travail de communication et de valorisation auprès des entreprises qui sont de plus en plus intéressées par les talents qu’elles forment et l’innovation sociale qu’elles représentent. 

Le replay de la table ronde est disponible ici