Les Petites Rivières intervient à l’APEC pour parler des opportunités dans l’ESS

Régulièrement, l’APEC organise des matinales d’information à l’intention des demandeurs d’emploi et des cadres désireux de réorienter leur carrière professionnelle.

Certaines de ces matinales portent sur l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), car celle-ci est souvent méconnue du grand public alors qu’elle recèle de nombreuses opportunités d’emplois et de carrières et propose des métiers très divers. 

En effet, non seulement l’ESS représente une part croissante de l’économie française (10 % du PIB et 13 % des emplois privés selon les chiffres du ministre de l’Économie), mais elle prévoit également d’être fortement pourvoyeuse d’emplois dans les prochaines années. Plus âgés en moyenne que ceux du reste de l’économie privée, les salariés des structures de l’ESS devraient partir massivement à la retraite au cours des prochaines années, de sorte que Bercy prévoit pas moins de 600 000 recrutements à venir d’ici 2020.

C’est dans le cadre d’une de ces matinales, organisée le 21 novembre dernier dans les locaux du centre APEC Franklin Roosevelt, que Les Petites Rivières est intervenue pour parler du parcours de ses co-fondateurs et des besoins en talents et ressources de l’ESS.

Aux côtés d’un panel d’acteurs représentatifs de l’éclectisme de l’ESS (Tiphaine Perrichon de l’UDES, Marine Cerfon d’Uniformation, Anita Protopappas de Coopetic et Christine Damiguet de l’association Tigcre), qui ont tour à tour brossé les contours de celle-ci, expliqué les formations disponibles, montré différents modes d’entreprendre, nous avons pu partager notre expérience terrain et prodiguer nos conseils à toutes celles et ceux qui souhaitent s’engager dans l’ESS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.