Mois de l’ESS 2018 : Les Petites Rivières promeut l’innovation sociale à Argenteuil

Le 15 novembre dernier, Les Petites Rivières animait un événement pour la Ville d’Argenteuil sur le thème des « coopérations entreprises & ESS au service de l’innovation sociale », dans le cadre du Mois de l’économie sociale et solidaire. 

L’après-midi, qui a réuni une cinquantaine de participants, a débuté avec les introductions de Céline Charaix, Adjointe au Maire en charge de l’Emploi et de l’Insertion d’Argenteuil et de Jean-Philippe Brun, Président de l’ADESS 95 et administrateur de la CRESS Ile-de-France. Leurs éclairages ont permis de redonner le cadre et de rappeler les chiffres clés sur le territoire. 

Les Petites Rivières a ensuite animé une conférence flash sur l’innovation sociale et les partenariats entre entreprises traditionnelles et structures de l’ESS, afin d’expliciter les différentes typologies de coopération (achats socialement responsables, co-création à impact social, mécénat…) et de dresser un panorama national de bonnes pratiques. 

Puis se sont succédées deux tables rondes, la première visant à mettre en évidence des initiatives innovantes de l’ESS nées sur le territoire d’Argenteuil, et la seconde à illustrer le développement des coopérations entre structures de l’ESS, collectivités locales et entreprises dites « classiques ».

L’innovation sociale « made in Argenteuil »

Au cours de la première table ronde, 3 acteurs de l’ESS ont ainsi partagé leur projet et la façon dont ils contribuaient au vivre ensemble et à la lutte contre les exclusions : l’association ISOS Accessibilité, l’entreprise adaptée Cèdre, et le réseau Môm’artre.

  • ISOS Accessibilité intervient auprès de personnes sourdes en offrant un service de codage en « langue française parlée complétée » : il s’agit d’un appui visuel à la lecture labiale pour les personnes souffrant de surdité et ayant appris ce langage. Celles-ci sont de plus en plus nombreuses dans le monde du travail, aussi le codage proposé par ISOS est clé dans leur insertion et leur réussite professionnelles. Dans le cadre de la loi pour une République numérique, l’association travaille aujourd’hui avec la plateforme téléphonique Elioz pour rendre plus accessible les services clients des entreprises.
  • Cèdre est une entreprise adaptée ayant pour cœur de métier le recyclage des déchets d’entreprise (papier, carton, mais également déchets électroniques, gobelets, cartouches…). Elle emploie plus de 115 salariés dont une majorité en situation de handicap et compte plus de 1 300 clients privés. Traitement de nouveaux types de déchets (marc de café, à partir duquel sont confectionnées des bûches végétales), implication des salariés dans la gouvernance, mise en place de parcours de compétences pour s’adapter aux nouveaux besoins… pour cette entreprise, « l’innovation sociale innerve tout ».
  • Le réseau Môm’artre propose des modes de garde artistiques complets pour les 4-11 ans les soirs, mercredis et vacances scolaires, avec des tarifs adaptés aux revenus des parents. Il délivre également des formations collectives à l’animation et la pédagogie par les arts (BAFA). Le réseau Môm’artre, c’est 5 000 enfants bénéficiaires, 100 salariés et 1 000 personnes formées pour démultiplier l’impact éducatif de l’association en France. Le réseau est présent à Nantes, Marseille, Bordeaux et en Ile-de-France.  « Môm’Argenteuil » est située dans la gare d’Argenteuil, ce qui permet d’attirer de nouveaux publics. Môm’artre expérimente également une présence dans des lieux comme les centres commerciaux ou les musées, afin d’innover dans leurs usages. 

L’innovation sociale dans les partenariats entre entreprises traditionnelles et structures de l’ESS

Au cours de la seconde table ronde, Jean-Michel Pasquier, fondateur de l’entreprise sociale KOEO, est venu parler du développement du mécénat de compétences dans les entreprises, qui représente un formidable levier pour rapprocher deux mondes qui se méconnaissent. Il a notamment fait un retour d’expérience sur le mécénat territorial, qui permet de faire d’une collectivité locale, sur un territoire donné, un facilitateur des connexions entre entreprises et associations.

Marielle Roux, Responsable politique achats responsables et conformité à la Direction des Achats de La Poste, a quant à elle témoigné de la volonté forte du Groupe de poursuivre sa stratégie de recours aux structures de l’ESS. Elle a notamment mis en avant les besoins actuels des acheteurs sur plusieurs secteurs d’activité : les prestations intellectuelles, la formation, la livraison du dernier kilomètre, le bâtiment. Elle a conseillé aux structures ESS présentes de se regrouper pour atteindre une taille critique leur permettant de répondre aux gros marchés, et de valoriser leur impact social, une initiative qui peut nourrir la politique RSE de l’entreprise parfois faire avancer l’acheteur sur les critères de choix de ses fournisseurs. 

L’événement s’est clôturé par un quiz ludique et interactif sur l’innovation sociale et par la présentation sous format pitch de deux acteurs franciliens : 

  • Initiactive 95, dont la mission est de favoriser la création, la reprise et le développement d’activités génératrices d’emplois en Val d’Oise et qui accompagne particulièrement les TPE, les entreprises de l’industrie et de l’innovation et les structures de l’ESS ; 
  • Les Bons Profils, plateforme web du Groupe SOS qui vise à proposer une solution de recrutement dédié à l’emploi de première qualification, en partenariat avec de nombreuses structures d’insertion par l’activité économique. Elle anime également des événements sur la thématique RH inclusives

Merci à la Ville d’Argenteuil et en particulier à Mesdames Kerchoud et Coliné pour leur accueil et leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.