L’agriculture urbaine à l’honneur à l’Opéra Bastille

L’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) organisait le 24 janvier dernier une journée d’échanges pour mettre en avant le rôle important que peut jouer l’agriculture urbaine dans les quartiers de la politique de la ville. 

Plusieurs temps forts ont rythmé cet événement :

  • l’appel à projets « Les quartiers fertiles » a été présenté devant une salle comble. Ce dispositif vise à déployer plus massivement l’agriculture urbaine dans les territoires en renouvellement urbain ;
  • la table ronde « Les quartiers, terres agricoles de demain ? » a permis de montrer que l’intégration d’espaces de végétalisation et de mise en culture dans les quartiers pouvait constituer un levier de réponse aux dysfonctionnements urbains ;
  • la boite à outils pour monter des projets d’agriculture urbaine a été présentée. Cette dernière a pour vocation de synthétiser les grands enseignements issus de groupes de travail pilotés par l’ANRU, de mettre en avant des solutions et des recommandations et de faire ressortir les clés de réussite ;
  • un temps de rencontres avec une quarantaine d’associations et entreprises de l’agriculture urbaine a été organisé
  • Et enfin, le Ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie a réalisé un discours sur le sujet.

Pour le temps de rencontre avec les acteurs de l’agriculture urbaine, l’ANRU a fait appel aux Petites Rivières et à Impulse Partners pour identifier et mobiliser des acteurs de l’ESS et des start-ups qui œuvrent dans le secteur. 

Micro-fermes, jardins partagés, producteurs et distributeurs d’alimentation responsable, gestionnaire de parcs publics et privés : de nombreuses structures et réseaux associatifs de notre communauté d’entreprises de l’ESS comme la Ferme Florale Urbaine de Paris, Réseau Cocagne, Optim’ism, Pépins Production se sont déplacées pour mettre en avant leurs solutions, leurs projets et leurs ambitions devant les acteurs du renouvellement urbain (collectivités, bailleurs sociaux, maîtres d’ouvrage etc…).  

De belles rencontres qui, nous l’espérons,  permettront de favoriser de nouveaux projets d’innovation sociale pour développer l’agriculture urbaine dans les quartiers !